Laurier Noble

Laurier d'Apollon, Laurier vrai, Laurier-sauce

  • Le Laurier noble (Laurus nobilis) de la famille des Lauracées est une espèce d'arbustes à feuillage persistant originaire du bassin méditerranéen.
  • Le laurier est un arbuste mesurant de 2 à 6 m et jusqu'à 15 m de haut, à tige droite et grise dans sa partie basse, verte en haut, très cultivé pour l'ornementation.
  • Les feuilles de forme lancéolées, alternes, coriaces, à bord ondulé, sont vert foncé sur leur face supérieure et plus clair à la face inférieure.
  • Elles dégagent une odeur aromatique quand on les froisse.
  • Les fleurs, blanchâtres, groupées par 4 à 5 en petites ombelles, apparaissent en mars-avril.
  • C'est une plante dioïque (fleurs mâles et femelles sur des pieds séparés).
  • Le fruit est une petite drupe ovoïde, noir violacé et nue.
  • Les feuilles du Laurier sauce contiennent une huile essentielle représentant 1 à 3 % du poids sec. Cette huile renferme 30 à 70 % de cinéol, ainsi que plusieurs composés terpéniques
  • Ses feuilles sont utilisées en cuisine pour leur arôme. Elles sont généralement séchées (condiment et rentrent dans la composition du bouquet garni) pour infusion ou cuit dans la sauce.
  • Les fleurs de Laurier-sauce séchées peuvent aussi s'utiliser en infusion avec une cuillère de miel et les baies séchées ont les mêmes propriétés culinaire que les feuilles ; elles s'utilisent de la même manière que la noix de muscade (avec une râpe), à utiliser toutefois avec modération car peut donner une certaine amertume.
  • La feuille de laurier-sauce s'emploie également pour traiter les crampes abdominales en infusion et la feuille broyée en poudre peut aider à lutter contre les fortes migraines.
  • Le savon d'Alep est traditionnellement fabriqué avec de l'huile de baies ou de feuilles de laurier.
  • Les feuilles de laurier sauce sont aussi connues pour leurs qualités répulsives sur les insectes
  • Il est aussi appelé Laurier d'Apollon car selon la mythologie grecque la nymphe Daphné fut le premier amour d'Apollon, mais ce n’était pas réciproque.  Le fuyant et sur le point être rattrapée par ce dernier, elle implora son père, le dieu fleuve Pénée, qui la métamorphosa en laurier. Dès lors, Apollon en fit son arbre et le consacra aux triomphes, aux chants et aux poèmes.
  • Cet arbuste était considéré depuis des temps reculés comme une plante magique associée à la magie blanche et la pythie de Delphes mâchait des feuilles de laurier avant ses divinations.
  • Chez les Grecs et les Romains anciens, l'usage s'était établi de couronner de laurier les poètes et les vainqueurs.
  • Au Moyen Âge aussi, on couronnait de laurier les savants distingués dans les universités. Dans les écoles de médecine, la couronne dont on entourait la tête des jeunes docteurs était faite de rameaux feuillés de laurier avec des baies, d'où le nom « baccalauréat » (bacca laurea : baie de laurier) donné encore de nos jours en France au diplôme qui sanctionne la fin des études secondaires.