3 Noisetiers à feuille pourpre
  • Le genre Corylus de la famille  des Betulaceae, se compose d’environ 15 espèces très rustiques (régions tempérées et froides de l'hémisphère nord).
  • L'espèce C. avellana se forme plutôt en arbrisseaux touffus, de 4-5 m de haut, et rarement en arbres.  
  • La longévité des noisetiers atteint facilement 60 ans en culture intensive.
  • Les feuilles sont caduques, alternes, ovales et redentées.
  • Les fleurs monoïques, s'ouvrant avant les feuilles : les mâles en chatons pendants apparaissent à l'aisselle des cicatrices foliaires dès l'automne et fleurissent à partir de janvier suivant, les femelles ressemblant aux bourgeons avec des styles rouges apparents se présentent de début février à la fin mars tout le long des rameaux de l'année précédente.
  • Les chatons en pleine floraison sont détruits à la température de -8°C alors que les moins avancés résistent à -15°C. Les fleurs femelles elles résistent jusqu'à -15°C, mais certaines acceptent des températures encore plus basses.
  • Fruit long ou allongé, apparait sur le bois de l'année précédente et comprend une graine au cœur d'un péricarpe ligneux entouré d’un involucre herbacé qui se détache à maturité. Ces fruits appellés noisettes et parfois appelée « aveline ». Par métonymie, le terme désigne aussi la graine (ou amande) contenue dans ce fruit et qui est comestible.
  • Le Noisetier à feuille pourpre (Corylus avellana 'Red Majestic') est une variété horticole protégée obtenue récemment par Rolf de Vries.
  • Il s’agit d’un très curieux arbuste qui se distingue par ses pousses tordues créant un effet très original. Il est d'autant plus décoratif au débourrement et au printemps lorsque ses feuilles crispées se parent de pourpre.
  • Cet arbuste, au port touffu, aux rameaux contournés, atteint 2 m de hauteur pour une largeur de 1,50 m.
  • Son feuillage caduc, rouge pourpre au printemps devient vert pourpré en été.
  • Les feuilles ovales et arrondies sont dentées sur les bords, enroulées et frisées, et mesurent de 5 à 10 cm.
  • Les chatons et l'enveloppe des noisettes sont également pourpres rajoutant de l'unité à cette plante.
  • Cette variété à une croissance assez lente mais ne nécessite aucune taille, toutefois la production de noisette est retreinte et il faut attendre plusieurs années pour obtenir des fruits.

  • La coque n’est pas consommable, mais l’amande qu’elle contient est consommée comme fruit sec.
  • Elle est aussi souvent utilisée râpée en poudre, concassée, ou coupée en copeaux, en pâtisserie et confiserie sous diverses formes. On en extrait également une huile comestible mais sujette au rancissement. 
  • La noisette est un des oléagineux parmi les plus riches en oméga-9 (contre le mauvais cholestérol). Elle est aussi très riche en vitamine E (contre le vieillissement cellulaire), en fibres (contre le cancer du côlon), en cuivre (contre les rhumatismes et les maladies infectieuses), en fer (contre l'anémie), en magnésium (contre le stress), en phosphore (contre la fatigue intellectuelle) et en vitamine B. 
  • La noisette, très énergétique, est donc tout à fait recommandée pour les sportifs, en raison de sa richesse en sels minéraux et oligo-éléments, à combiner idéalement avec les amandes, les noix et les raisins secs.