1 Arbousier

Autres noms communs : Arbre aux fraises - Nom occitan : Arboç, Arboçièr, Darboçièr, Faus-fraguièr.

 
  • L’arbousier (Arbutus unedo) de la famille des Ericaceae (bruyères) est un petit arbre de 5 à 8 mètres de hauteur, à la forme arrondie, très répandu sur le pourtour méditerranéen occidental et dans le Sud-Ouest de la France.
  • Dans le Midi de la France, il prospère particulièrement dans certaines régions des Pyrénées-Orientales, le Var (Maures et Esterel) et en Corse où il peuple abondamment le maquis.
  • Arbre des climats doux, il a besoin de douceur à l'automne et au printemps pour fructifier correctement. Cependant, il résiste à des températures allant jusqu'à -17°C et on peut envisager de la planter dans des régions où le climat est moins clément. Sa croissance est assez lente et il peut vivre durant plusieurs centaines d'années. Certaines variétés compactes peuvent être cultivées en pot ou en bac.
  • Tous les sols peuvent lui convenir, mais il préfère les terres légèrement acides, riches et bien drainées.
  • L’arbousier n'apprécie guère d'être taillé. Si toutefois vous souhaitez qu'il conserve une hauteur raisonnable, réalisez une taille légère, à l'automne ou au printemps.
  • Très facile d’entretien, il n'a pas besoin de fertilisation.
  • L'arrosage n'est nécessaire que durant l'année qui suit la plantation.
  • Cet arbre est très résistant aux parasites et maladies.
  • On peut le multiplier par semis, par bouturage (en août) ou par prélèvement des drageons
  • Il est souvent planté dans les jardins, sous forme de haie ou isolé, en raison de ses qualités ornementales. A l'automne, lorsque la plupart des autres plantes entrent dans leur période de repos, il se couvre de baies rouges.
  • Son feuillage vert foncé, brillant, est persistant.
  • La floraison intervient en août et septembre : Les fleurs blanc-verdâtre (rouges pour certaines variétés), en forme de clochettes blanches pendent sous forme de jolis grelots. Elles apparaissent en même temps que les fruits et sont mellifères. Il leur faut un an pour mûrir : les arbouses n'arrivent à maturité qu'à l'automne suivant, en octobre ou novembre.
  • L'arbousier est ainsi un arbre doublement original : ses branches peuvent porter simultanément des fleurs et des fruits, et les fruits sont mûrs très tard dans l'automne.
  • Le fruit rouge orangé à maturité est une baie charnue, sphérique, à peau rugueuse, couverte de petites pointes coniques. Toutefois, il ne faut pas le confondre avec la fraise chinoise (Myrica rubra) très similaire mais qui possède un noyau.
  • C'est un fruit comestible, sans goût très prononcé, qui est mûr en hiver. Les fruits, de même que les feuilles et les graines, sont très riches en vitamines C, E, A, B1, B2, F, K et P, en protéines (principalement globuline et albumine), en acides gras saturés (acides palmitique et palmitoléique) et insaturés (acides linolénique et linoléique), en acides aminés, en sucres et en hydrates de carbone. Son activité antioxydante est de 93,6%.
  • La chair est molle, un peu farineuse, acidulée et sucrée, et elle contient de nombreux petits pépins.
  • Le fruit peut être consommé cru, être utilisé pour la confection de confitures , gelée, compote et de pâtisseries, ou fermenté pour produire une boisson alcoolisée (vinaigre, liqueur, vin).
  • L'écorce brun rouge est diurétique. En décoction, sa racine est utilisée contre l'hypertension.
  • On lui attribue des propriétés anti-inflammatoires, il est également efficace contre les rhumatismes.
  • Les feuilles, l'écorce et le fruit sont réputés astringents, et efficaces pour stopper la diarrhée (pris en décoction).
  • Les feuilles servaient au tannage des peaux.
  • Le bois, au grain très fin, est utilisé en ébénisterie.
  • Le nom "unedo"est décrit par Pline l'Ancien comme étant dérivé de " unum edo " "J'en mange un", allusion au fruit comestible. Le mot Arbousier viendrait du Celte 'arbois' (bois austère).
  • Le savant grec de l’antiquité, Théophraste, disait de la fleur d’arbousier qu’elle était « creuse comme une coquille d’œuf brisée par un coup de bec ».
  • L'arbousier en compagnie d’un ours est présent sur le blason de Madrid (madroño étant le nom espagnol de l'arbousier).
  • On sait que l'arbouse était utilisée pour faire des alcools au Moyen-Age.